Disdonc Didask

Le blog pour apprendre à apprendre

Newsletter
Mytho n°13

Arrivé à l'âge adulte, c'est définitif : notre capacité à apprendre n'évolue plus.

Pas tout à fait !

Lorsque nous apprenons, l’activité de notre cerveau se trouve légèrement modifiée, comme si celui-ci gardait une empreinte : c’est la neuroplasticité. Bonne nouvelle : celle-ci a lieu à tout âge ! En revanche, il faudra plus de temps à un quinquagénaire qu’à une personne de 20 ans pour arriver au même niveau d’apprentissage d’une compétence totalement nouvelle.

Neuromytho
Sources
  • [1] Marcotte, K. & Ansaldo, A.I. (2014). Age-related behavioural and neurofunctional patterns of second language word learning: Different ways of being successful. Brain and Language.135, 9-19.
  • [2] Ramscar, M., Hendrix, P., Shaoul, C., Milin, P., & Baayen, H. (2014). The myth of cognitive decline: Non-linear dynamics of lifelong learning. Topics in Cognitive Science, 6, 5-42.

D'autres Neuromytho

  • Mytho ! Bravo !

    Nous utilisons tous nos deux hémisphères, sans prédominance de l’un sur l’autre. Si certaines fonctions cognitives comme la lecture sont très latéralisées, elles ne permettent pas de définir des généralités sur chaque hémisphère telles que “l’hémisphère droit est le lieu des pensées analytiques et rationnelles”.

  • Mytho ! Bravo !

    Quelqu’un de “visuel” apprendra aussi bien un contenu qui correspond à son style qu’un contenu auditif ou haptique. En revanche, plus on multiplie les entrées sensorielles d’une même notion, mieux on apprend. C’est l’observation de ce dernier point dans la vie de tous les jours qui explique que ce neuromythe soit le plus répandu.

  • Mytho ! Bravo !

    Notre cerveau est le produit de plusieurs milliers d’années d’évolution. Comme l’imprimerie en son temps, le numérique ne l’a pas impacté. En revanche, la quantité d’information qu’il met à portée de tous facilite effectivement l’apprentissage !