Disdonc Didask

Le blog pour apprendre à apprendre

Newsletter
Mytho n°4

Comme nous sommes des animaux sociaux, il faut toujours privilégier les pédagogies en groupe à l'apprentissage en solitaire.

Pas tout à fait !

Apprendre à plusieurs nécessite une organisation du groupe qui peut mobiliser beaucoup de ressources cognitives. Le risque est que les apprenants se concentrent moins sur les éléments à apprendre. En revanche, si la tâche s’y prête et que la coordination du groupe est facilitée par des méthodes appropriées, travailler en groupe peut améliorer l’engagement et favoriser l’apprentissage de tous.

Neuromytho
Sources
  • [1] Kirschner, F., Paas, F., & Kirschner, P. A. (2009). A cognitive load approach to collaborative learning: United brains for complex tasks. Educational Psychology Review, 21(1), 31-42.

D'autres Neuromytho

  • Mytho ! Bravo !

    Nous utilisons tous nos deux hémisphères, sans prédominance de l’un sur l’autre. Si certaines fonctions cognitives comme la lecture sont très latéralisées, elles ne permettent pas de définir des généralités sur chaque hémisphère telles que “l’hémisphère droit est le lieu des pensées analytiques et rationnelles”.

  • Mytho ! Bravo !

    Quelqu’un de “visuel” apprendra aussi bien un contenu qui correspond à son style qu’un contenu auditif ou haptique. En revanche, plus on multiplie les entrées sensorielles d’une même notion, mieux on apprend. C’est l’observation de ce dernier point dans la vie de tous les jours qui explique que ce neuromythe soit le plus répandu.

  • Mytho ! Bravo !

    Notre cerveau est le produit de plusieurs milliers d’années d’évolution. Comme l’imprimerie en son temps, le numérique ne l’a pas impacté. En revanche, la quantité d’information qu’il met à portée de tous facilite effectivement l’apprentissage !