Disdonc Didask

Le blog pour apprendre à apprendre

Newsletter
Apprentissage durable Article

Pour un apprentissage réussi, focalisez l'attention sur l'essentiel

Par Svetlana Meyer

14/06/2018

Les premiers retours sur votre e-learning sont sans appel : les apprenants trouvent les vidéos de cours trop monotones. Pour la prochaine session, vous prévoyez d'ajouter une musique de fond bien rythmée à chaque vidéo afin de rendre votre parcours plus dynamique. Vos contenus de formation seront peut-être plus engageants, mais vos apprenants auront-ils réellement appris quelque chose ? Non, nous dit la recherche : au contraire, ils risquent d'être moins bien armés à l'issue de la formation que ceux de la session précédente, car leur attention ne sera plus autant centrée sur le fond pédagogique des vidéos.

Face à la tentation de l'éparpillement, focaliser l'attention sur l'essentiel doit s'imposer comme l'un des piliers de l'apprentissage, sans lequel vos apprenants seront incapables de mémoriser et de mettre en pratique ce que vous leur transmettez.

Recevoir notre série d'articles  sur les piliers de l'apprentissage

La mémoire de travail, porte d'entrée des apprentissages

Pour comprendre l'attention, il faut d'abord comprendre la mémoire de travail, cette ressource qui nous permet de stocker provisoirement une information le temps de la traiter puis de la stocker en mémoire si elle est pertinente. Dans cette mémoire de travail, entrent toutes les informations de notre environnement que notre attention choisit de traiter.

En situation d’apprentissage, ce sont les notions du cours qui devraient entrer en priorité, mais si les apprenants sont en train de consulter leur messagerie ou d’écouter de la musique en même temps, leur mémoire de travail est partiellement occupée par ces stimulations : or, l'espace de la mémoire de travail est limité.

Le rôle du concepteur de formation est donc double : il doit à la fois s’assurer que la situation d’apprentissage est limitée en distractions et que les notions du cours sont suffisamment mises en valeur pour avoir un accès direct à notre mémoire de travail !

Orientez vos apprenants vers la bonne direction

L'effet négatif des distractions pour l'apprentissage s’explique simplement si nous reprenons l’image de la mémoire comme une forêt dans laquelle l’apprenant cherche son chemin pour retrouver l'information. Lorsque trop de distractions arrivent en même temps, c’est comme si tous les chemins possibles étaient entourés de panneaux lumineux “C’est par ici !” ou “Suivez moi!” : autant d’informations concurrentes qui vous empêchent de vous y retrouver !

A l’inverse, lorsque vous ne présentez que les informations utiles, vous arrivez à trouver votre chemin parmi les différentes possibilités sans trop de peine : sans contenus sources de distraction, vous parvenez à traiter les bonnes informations au bon moment.

Conseils pratiques pour les enseignants et formateurs

  • Faites apparaître vos schémas étape par étape plutôt que de tout montrer en une fois : un apprenant retiendra mieux le fonctionnement du cœur humain si vous attirez séparément son attention sur des étapes distinctes telles que le relâchement et la contraction (comme dans l'image ci-dessus), plutôt que si vous lui présentez un schéma général du cœur où toutes les informations sont au même niveau.
  • Lorsque vous utilisez de la couleur, du son, il faut que ce soit pour mettre en valeur le contenu important et seulement celui-ci : La "saillance visuelle" permet d'attirer l'attention au bon endroit. Attention toutefois à ne pas en abuser !
  • N'hésitez pas pour autant à multiplier les formats de présentation d’une unique notion : s'il s'agit de la même notion, l'attention ne sera pas dispersée, et l'apprentissage sera au contraire renforcé. Sobriété n’est pas synonyme de monotonie !
Recevoir notre série d'articles  sur les piliers de l'apprentissage
Sources
  • [1] de Fockert, J. W., Rees, G., Frith, C. D., & Lavie, N. (2001). The role of working memory in visual selective attention. Science, 291(5509), 1803-1806.
  • [2] Mayer, R. E., Heiser, J., & Lonn, S. (2001). Cognitive constraints on multimedia learning: When presenting more material results in less understanding. Journal of Educational Psychology, 93, 187–198.
  • [3] Mautone, P. D., & Mayer, R. E. (2001). Signaling as a cognitive guide in multimedia learning. Journal of Educational Psychology, 93, 377–389.
Apprentissages Efficacité Pédagogique Psychologie Cognitive
Svetlana Meyer Svetlana Meyer est doctorante en sciences cognitives appliquées à l'éducation au Laboratoire de Psychologie et de NeuroCognition. Sa thèse fait partie d'un projet de R&D financé par le ministère de l'Education Nationale et concerne l'utilisation des jeux vidéo pour améliorer l'apprentissage de la lecture. En plus de son activité académique, elle réalise plusieurs missions de conseil dans le domaine de l'application des sciences de l'apprentissage, que ce soit pour l'entreprise ou la formation des enseignants. Elle a rejoint Didask pour prendre en charge la médiation scientifique et la diffusion de nos messages.

Lire aussi

  1. Apprentissage durable

    La surcharge mentale, ennemie de l'apprentissage

    En préparant votre cours sur la transition énergétique, vous voulez aborder en même temps les aspects législatifs, sociaux et technologiques : vous rassemblez donc ces trois approches au sein d'un unique schéma récapitulant l'ensemble des éléments à retenir, dans l'espoir que vos apprenants en saisiront toute la richesse.

    Svetlana Meyer

    07/06/2018

  2. Apprentissage durable

    Les 5 sens au service de l'apprentissage

    Face à l'apprentissage, nos réflexes spontanés sont rarement les bons. Pourtant, les sciences cognitives nous enseignent que notre cerveau a des besoins élémentaires pour apprendre une nouvelle information, et que certaines conditions doivent impérativement être remplies pour bien comprendre une notion, d'une part, et pour la retenir correctement, d'autre part.

    Svetlana Meyer

    31/05/2018