L’adaptive learning, eldorado de l’engagement ? Oui, mais...

Apprenants courant vers l'eldorado de l'engagement, l'adaptive learning

En matière de formation e-learning, améliorer l’engagement des collaborateurs est devenu un enjeu prioritaire pour les organisations et dans le même temps, un véritable challenge : la course à l’innovation se heurte à de nombreux obstacles ! Se pourrait-il alors que l’adaptive learning stimule l’engagement et permette réellement l’élaboration de formations adaptées à chaque profil ? 

Adaptive learning : une expérience propre à chacun

Ce n’est pas un hasard si l’adaptive learning (ou apprentissage adaptatif) séduit le monde des entreprises, tout comme celui de l’éducation. Que l’apprenant puisse bénéficier d’une formation ajustée à ses propres besoins, sans devoir pâtir d’un contenu impersonnel, est une valeur ajoutée à très haut potentiel. 

Pour autant, cette tendance présente plusieurs degrés de personnalisation, et répond à des enjeux susceptibles de varier d’une structure à l’autre. Découvrons ensemble les tenants et les aboutissants d’une stratégie d’apprentissage individualisée, qui ne cesse d’évoluer. 

En quoi consiste l’adaptive learning ?

Quelques définitions, rapides et concrètes

L’adaptive learning est une approche pédagogique fondée sur l’individualité, puisqu’elle répond à des besoins uniques, comme le niveau de compétences ou les préférences de chacun. L'adaptive learning se base sur un algorithme qui permet de personnaliser les parcours de formation, selon différents leviers de personnalisation. 
En ce sens, les solutions d'apprentissage adaptatif vous aident à concevoir et développer des environnements e-learning plus personnalisés, pour renforcer l'engagement de vos apprenants. Toutefois, il est essentiel de faire le distingo entre les différents degrés de configuration existants. 

  • L’Adaptive Learning qualifié de “macro” concerne la personnalisation d’un parcours de formation diffusé à un large public, et qui s’étale sur une période relativement longue. Les apprenants peuvent être répartis au sein de plusieurs groupes, en fonction de leur niveau et des difficultés rencontrées. 
  • L’Adaptive Learning qualifié de “micro” s’applique aux contenus de formation, avec un degré de personnalisation extrêmement élevé. La réceptivité cognitive de l’apprenant est une composante majeure de cette forme d’adaptive learning. 


Adaptive learning : la personnalisation imprègne notre quotidien

Au travers d’illustrations très parlantes, nous pouvons nous permettre d’évoquer ce qu’implique la personnalisation de l’apprentissage. 

L’enseignement primaire et secondaire 

Nous pouvons faire le parallèle entre l’apprentissage en ligne et l'enseignement scolaire (dans le primaire ou le secondaire). Ainsi, l'enseignant qui se tourne vers une pédagogie différenciée proposera des exercices à ses élèves en fonction de ce qu’il observe de leurs niveaux, de leurs difficultés, de manière à permettre à chacun d’apprendre dans les conditions qui lui conviennent le mieux. Sans le savoir, cet enseignant fait de l’apprentissage adaptatif

Netflix, un exemple à suivre ?

Netflix ? Certainement LA plateforme de films et séries en streaming la plus connue au monde. Songez au rubriquage proposé sur votre écran télévisé : avez-vous remarqué à quel point il est simple d’accéder aux programmes (Action, Horreur, Romance, etc.) qui vous intéressent ? C’est à l’aide d’un algorithme très puissant que Netflix est en capacité d’analyser le moindre de vos goûts, pour vous proposer des contenus audiovisuels sur mesure. 
Au-delà du phénomène de “Netflixisation”, l’adaptive learning est une histoire d’apprentissage, qui va encore plus loin dans la personnalisation. En effet, cette approche pédagogique suggère la prise en compte des besoins des apprenants : compétences à acquérir, niveau de difficulté désirable, pauses qui évitent la surcharge mentale, temps passé à réaliser un exercice … Une série en plusieurs épisodes qui mérite toute notre attention ! 

La solution Didask pour engager les apprenants

: adaptive learning= interaction et partage d’informations

Adaptive learning et engagement : quels bénéfices pour les apprenants ?

Afin de dégager les bénéfices que l’adaptive learning peut apporter à votre formation (tout en décuplant l’engagement de vos apprenants), nous pouvons imaginer une situation très simple, impliquant une formation e-learning classique (dite standard). 

Supposons que vos apprenants se connectent afin de démarrer la formation (semblable en tous points pour chaque participant). Ils parcourent les exercices et complètent les questions. Leur sera sans doute servi un “Faux, essaie encore !” ou “C’est tout bon, passe à la question suivante”. L’apprenant livré à lui-même derrière son ordinateur, a pour seul guide l’envie d’acquérir de nouvelles compétences. Sa réceptivité cognitive est donc franchement limitée … À long-terme, la fragilité de ce mode d’apprentissage lui permet, tout au plus, d’encoder certaines notions sans pour autant les assimiler efficacement. 

Bon à savoir : si vous ne prenez pas en compte les besoins de vos apprenants, que vous ne leur expliquez pas les objectifs de votre formation, que vous misez sur des formats d'apprentissage inadaptés, vous irez droit dans le mur. En effet, dans ces conditions, le désengagement peut être très élevé. 

C’est ici que l’apprentissage adaptatif entre en jeu : en fonction des réponses de vos apprenants aux questions posées, l’algorithme de l’intelligence artificielle est en mesure de sélectionner un contenu pertinent, celui qu’ils doivent être capables de maîtriser. En clair, l’adaptive learning est une approche d’apprentissage qui analyse l’activité d’un apprenant en temps réel, et oriente le parcours d’apprentissage en fonction de ces informations.  

Un apprentissage individualisé qui booste la motivation

L’apprentissage adaptatif implique forcément l’interaction et le partage d’informations. Élaborer des exercices personnalisés, c’est aussi permettre à vos apprenants de s’immerger dans des environnements d’apprentissage distincts de la façon qui leur convient, quel que soit leur niveau (débutant, intermédiaire ou avancé). 

Au plus les besoins de l’apprenant seront pris en compte, au plus l’algorithme orientera finement le contenu d’une formation, en fonction du niveau de difficulté qui semblera le plus adapté au profil de votre apprenant et des réponses qu’il indiquera lors d’exercices de mise en situation, par exemple. En accordant une attention particulière à l’individualité de chacun de vos apprenants, vous maximisez forcément leur engagement et leur participation. 

Un gain de temps considérable pour le concepteur comme pour l’apprenant

Grâce à l’adaptive learning, les apprenants se concentrent uniquement sur les points à améliorer ou les notions qu’ils doivent travailler, pas celles qu’ils comprennent parfaitement et maîtrisent déjà. Alors, selon vous qu'y a-t-il de plus engageant ? Un contenu qui donne envie de progresser ou la sensation d’un déjà-vu ennuyeux et contre-productif ? 

L’adaptive learning a pour avantage de limiter la durée des sessions de formation. Si l’apprenant commet beaucoup d’erreurs, une pause lui sera par exemple proposée. Il se peut également qu’il reçoive un mail pour reprendre la session arrêtée en cours de route, à un autre moment, plus opportun. Ceci permet également une meilleure consolidation de l’apprentissage. 

Au fur et à mesure que l’apprenant évolue sur un module de formation, l’algorithme d’intelligence artificielle collecte des données, afin d’apprendre à mieux le connaître, pour le guider tout au long de son expérience d’apprentissage. S’il comprend qu’il progresse durablement et rapidement, votre apprenant sera d’autant plus enclin à s’engager dans une démarche de formation. 

Découvrir l'adaptive learning by Didask

Adaptive learning : savoir se détacher de la technologie pour engager vos apprenants

Qu’il s’agisse de connaissances, de préférences, ou d’objectifs et selon les objectifs à atteindre, l’adaptive learning propose un contenu adapté à chaque apprenant. Par conséquent, votre formation supposera un meilleur taux d'engagement et de réussite

Toutefois, l’adaptive learning n’invente ni vos contenus initiaux ni la typologie de vos exercices, il les orchestre. Si ces derniers sont à côté de la plaque, adieu les bénéfices d’un tel apprentissage ! Retenez donc une chose : l’apprentissage adaptatif ne vous dispensera pas d’une phase de réflexion puis de conception pédagogique. Ces deux étapes sont cruciales lorsque vous vous engagez à choisir une solution e-learning asynchrone.

Autrement dit, seule votre expertise et la qualité pédagogique de vos contenus vous permettra de concevoir, en amont d’une formation e-learning personnalisée, des cas pratiques qui répondent aux besoins de vos apprenants. Les algorithmes ne doivent pas être les seuls maîtres à bord : ils ne pourront jamais “mimer” les compétences d’un formateur / responsable de formation, ou appréhender les multiples contextes pédagogiques existants. 

Finalement, l’engagement de vos apprenants est une résultante de la qualité pédagogique de vos contenus de formation (à savoir, notamment, les exercices de mise en situation). Certes, l’adaptive learning est un formidable booster pour engager durablement vos apprenants. Malheureusement, il n’est pas une baguette magique, capable de tout prendre en main. Pour adopter une approche adaptive learning qui fonctionne (sans brasser du vent), vous ne pouvez pas uniquement compter sur un outillage technologique. Ainsi, vous parviendrez à élaborer un cheminement de pensée et une véritable réflexion pour atteindre l’efficacité pédagogique.

Pour en savoir plus sur les notions de formations e-learning, venez consulter notre lexique.

Partager sur les réseaux

À propos de l'auteur

Benjamin Poucin

Benjamin Poucin est en charge du marketing et de la communication de Didask. Expert Edtech avec plus de 10 ans passés dans le secteur de la formation / enseignement, il écrit régulièrement dans le blog Didask sur le digital learning et les retours d'expériences terrain des organisations.

Dans la même thématique