Le "changement attendu", cette spécificité Didask qui rend enfin le e-learning si impactant

Benjamin Poucin
·
10/5/22
Le changement attendu en eLearning avec Didask

Le "changement attendu" est une spécificité pédagogique intégrée à notre outil auteur, afin de vous guider dans la conception de vos exercices de mise en situation. Si le nom peut surprendre, il ne s’agit pas, ici, d’une innovation technique, mais plutôt d’un parti pris pédagogique qui s’inscrit dans le cadre méthodologique que nous avons déployé, pour que chaque formateur ou responsable de formation puisse créer des cas pratiques en ligne d’une efficacité redoutable, afin d’impulser la montée en compétences des apprenants.

Changement attendu en situation de travail : en quoi ça consiste ?

Le changement attendu est une approche réflexive “inversée”, orientée vers le besoin des apprenants et non pas vers ce que le formateur pense vouloir leur transmettre. Lorsque les apprenants ne disposent pas encore de la ou des compétences nécessaires, ils commettent certaines erreurs (que nous nommerons les erreurs pertinentes) en situation de travail, ou se trouvent tout bonnement dans l’incapacité de passer à l’action et d’appliquer les changements de comportement attendus. Ce sont justement ces “erreurs pertinentes et concrètes” que le formateur peut observer en premier lieu et sur lesquelles il peut s’appuyer pour construire ses exercices. À partir de là, il sera capable d’identifier ce qui doit changer et déterminer ce que les apprenants doivent faire, dans une optique d’évolution de leurs pratiques de travail. Ça tombe à pic : la solution Didask vous permet concrètement de mettre cela en œuvre et nous allons vous en dire plus dans cet article !

Chez Didask, l’apprentissage est un changement d’état

Pour Didask, l’apprentissage se traduit par un changement d’état chez l’apprenant. Ce dernier parvient à concrétiser un savoir (connaître les ingrédients d’un gâteau au chocolat) ou une compétence (savoir faire un gâteau au chocolat) dont il ignorait tout jusqu’alors. Il est capable d’appliquer ce savoir, cette notion ou cette même connaissance non seulement dans un contexte d’apprentissage, mais également dans de nouveaux écosystèmes ou au travers de situations inconnues. Il est donc en mesure de renouveler la manière d’appliquer son savoir et de mobiliser ses connaissances, en les combinant avec d’autres informations.

Pour trouver le changement, cherchez l’erreur !

Ainsi que nous l’avons évoqué, nous percevons l’apprentissage comme un changement d’état, d’un point A vers un point B. Pour être plus précis, l’apprentissage peut s’apparenter à un changement d’état permettant à l’apprenant d’analyser et de résoudre un problème ou une situation de lui-même, de manière concluante.

Vous devez donc vous attacher à la différence observable entre un apprentissage absent (l’état initial de l’apprenant) et un apprentissage présent (l’état final qui mène au changement attendu), tant au niveau d’un savoir théorique que d’un savoir-faire technique.

Tableau : de l’erreur pertinente au changement attendu


L’erreur pertinente, c’est ce que croit ou fait un apprenant qui n’est pas encore formé / immergé dans un contexte d’apprentissage. Posez-vous les questions suivantes et dressez un état des lieux, afin d’identifier ces erreurs : “Comment un débutant va-t-il agir concrètement dans ce type de situation ?” ou bien “Quels sont les points de blocage de mes apprenants ? Pourquoi trouvent-ils cela difficile ?”


Le changement attendu, c’est ce que vous aimeriez que l’apprenant pense ou fasse, afin de transformer ce qu’il apprend en actions concrètes. Vous pourrez vous interroger de la façon suivante pour identifier le changement souhaité: “Que se passe-t-il si la personne est correctement formée ?” ou encore “Que ferait une personne disposant de telle ou telle compétence dans cette situation ?”
C’est en portant votre regard et votre réflexion sur les erreurs pertinentes commises par vos apprenants que vous pourrez clarifier vos objectifs pédagogiques, et vous focaliser sur les notions essentielles à leur transmettre.

En savoir plus sur la solution Didask

Changement attendu : pourquoi ça fonctionne si bien ?

En pédagogie, hors de question de mettre la charrue avant les bœufs ! En effet, il serait un peu absurde de produire des slides à destination de vos apprenants, avant même de savoir ce que vous voulez leur dire. Idem pour un responsable formation, au sein d’une entreprise, qui déciderait de déployer une innovation quelconque pour son futur programme de formation (MOOC, réalité virtuelle, apprentissage sur le poste de travail) indépendamment de sa pertinence pédagogique.

En d’autres termes, songez d’abord à la finalité et aux objectifs pédagogiques de votre formation (nature du changement souhaité pour l’apprenant, comme maîtriser un nouveau geste métier), avant de tabler sur les modalités spécifiques d’apprentissage et la séquence pédagogique en elle-même (notamment le choix du présentiel ou du distanciel).

Erreur pertinente et changement attendu : comment ça se matérialise sur Didask ?

La méthode pédagogique Didask propose de concevoir l'apprentissage comme un changement d'état ou “changement attendu” pour l’apprenant, une fois formé. Ce changement d'état est représenté dans la partie Studio par les cartes d'objectifs : l'erreur représente ce qu'il manque à vos apprenants et ce pour quoi ils ont besoin de votre intervention. Le changement attendu représente ce que vous aimeriez qu'ils pensent ou fassent à la place. Chaque carte ne sert à travailler qu'une seule erreur à la fois. Elles doivent être précises et se refléter au maximum dans un comportement concret, pour générer un exercice impactant.
L'exercice de mise en situation à proprement parler est élaboré de sorte à ce que son format soit facilement reproductible (essai-erreur-feedback) pour permettre à l'apprenant de comprendre ses erreurs et d'atteindre le changement attendu. Ce format, à la fois réflexif et interactif, est inspiré des meilleures recommandations de la recherche en psychologie cognitive.

Sur Didask, la première étape de conception est celle de la collecte des changements attendus.

Exemple des objectifs de formation eLearning pour un changement attendu
Exemple d'un changement attendu déplié. Le concepteur peut facilement réaliser cet exercice d'ingénierie pédagogique en remplissant les 2 zones libres.

Vous souhaitez en savoir plus au sujet de l’erreur pertinente et du changement attendu ? Nous vous livrons toutes nos analyses et recommandations dans l’ouvrage “Tous Pédagogues ! Former, enseigner, transmettre … ” paru aux éditions Foucher, rédigé par Svetlana Meyer, PhD. et responsable Scientifique et Philip Moore, Directeur Pédagogique chez Didask.

Demander une démo de Didask


Dans la même thématique