Les 5 sens au service d'un apprentissage durable

Un des piliers de l’apprentissage durable est de savoir comment présenter l’information à apprendre

Pour transmettre une certaine notion, vaut-il mieux une vidéo, une animation, une image, de l’audio, ou un simple texte ? Quel est le plus efficace ? Au moment de concevoir son cours ou sa formation, le formateur a plein d’options. Mais par facilité, nous avons tendance à nous contenter du texte, qu’il soit oral ou écrit.

Pourtant, il a été prouvé que multiplier les modalités sensorielles par lesquelles on communique une information (image + audio, par exemple) améliore largement sa compréhension et sa mémorisation.

Les 5 sens au service de l'apprentissage durable

Comment expliquer un tel effet ?

Tout d’abord, transmettre un contenu d’apprentissage via plusieurs canaux sensoriels (auditif, visuel, manuel…) met en évidence différentes informations qui, mises en lien les unes avec les autres, aboutissent à une meilleure représentation de la notion à apprendre. Cette représentation de meilleure qualité sera mieux comprise par les apprenants et donc mieux mémorisée.

Ensuite, proposer aux apprenants plusieurs modalités sensorielles pour traiter une information répartit la quantité d’informations perçue par chaque sens. En effet, notre capacité à traiter plusieurs informations en même temps dans un même canal, et les maintenir en mémoire à court terme est limitée. Multiplier les canaux sensoriels permet de contourner les limites de la mémoire à court terme.

Une image valant mille mots, cet effet peut s’illustrer de la manière suivante. Si l’on considère que la mémoire à long terme est une forêt et que les notions à apprendre sont des emplacements en son sein, multiplier les entrées sensorielles seraient comme multiplier les chemins qui mènent à l’information. Plus on a de chemins, plus il est facile de rejoindre le point que l’on recherche et meilleure est notre mémorisation !

Découvrir la solution Didask

Conseils pratiques pour les les enseignants & formateurs

  • Quelle que soit la modalité utilisée, les supports doivent contenir des informations pertinentes. Les illustrations “décoratives” n’apportent rien d’intéressant d’un point de vue purement pédagogique.
  • Ciblez les informations à mettre en valeur. Mieux vaut multiplier les supports sensoriels pour les informations clés de votre cours plutôt que décliner chaque notion sous toutes les modalités
  • Attention à la redondance. De nombreux cours en ligne proposent des vidéos qui disent, à peu de choses près, la même chose que le texte qui y est associé.
Tester la solution Didask

Source :

[1] Mayer, R. E., & Anderson, R. B. (1991). Animations need narrations: An experimental test of a dual-coding hypothesis. Journal of educational psychology, 83(4), 484.

Dans la même thématique